« Notre mission est d’accompagner l’ensemble des élèves, afin que chacun révèle son Excellence. »

ULIS : Unité Locale d’Inclusion Scolaire en Limousin

Les élèves scolarisés au titre des ULIS présentent des troubles des fonctions cognitives ou mentales, des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, des troubles envahissants du développement (dont l’autisme), des troubles des fonctions motrices, des troubles de la fonction auditive, des troubles de la fonction visuelle ou des troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladies invalidantes).

Ce sont les commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui décident de l’orientation d’un élève vers une ULIS qui lui offre la possibilité de poursuivre en inclusion des apprentissages adaptés à ses potentialités et besoins et d’acquérir des compétences sociales et scolaires, même lorsque ses acquis sont très réduits.

Les ULIS sont des dispositifs permettant la mise en œuvre des projets personnalisés de scolarisation (PPS).

Les élèves orientés en ULIS sont ceux qui, en plus des aménagements et adaptations pédagogiques et des mesures de compensation mis en oeuvre par les équipes éducatives, nécessitent un enseignement adapté dans le cadre de regroupements et dont le handicap ne permet pas d’envisager une scolarisation individuelle continue dans une classe ordinaire.

Chaque élève scolarisé au titre des ULIS bénéficie, selon ses possibilités, de temps de scolarisation dans une classe de l’établissement scolaire où il peut effectuer des apprentissages scolaires à un rythme proche de celui des autres élèves.

  • Ecole Louise de Marillac – Limoges
  • Ecole Sainte Valérie – Limoges
  • Ecole Jeanne d’Arc – Limoges
  • Collège Jeanne d’Arc – Limoges
  • Collège Ozanam – Limoges
  • Collège Le Sauveur – Aixe sur Vienne
  • Lycée Polaris – Limoges
  • Collège Jeanne d’Arc – Argentat
  • Ecole La Salle – Brive la Gaillarde
  • Collège La Salle – Brive la Gaillarde
  • Lycée Bahuet – Brive la Gaillarde

DIM : Dispositif d’Inclusion Maternelle

  • Ecole Louise de Marillac – Limoges

SEGPA : Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté

Une classe Segpa accueille les jeunes de la 6e à la 3e présentant des difficultés scolaires importantes ne pouvant pas être résolues par des actions d’aide scolaire et de soutien. La classe est intégrée dans un collège. Elle regroupe un petit groupe d’élèves (16 maximum) pour individualiser le parcours de chacun. La Segpa doit permettre aux élèves d’accéder à une formation professionnelle diplômante ou à la poursuite de leurs études après la 3e.

  • Collège Notre Dame Jeanne d’Arc – Brive

UPE2A : Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants

L’UPE2A est un dispositif d’aide à l’apprentissage du français par les élèves nouvellement arrivés en France (primo-arrivants) et allophones.

  • Ecole Louise de Marillac – Limoges

 

L’APEL académique propose un service d’accompagnement auprès des familles au service de l’école inclusive.

 

L’EARS (Education Affective Relationnelle et Sexuelle)

Le projet éducatif d’un établissement catholique d’enseignement vise à la formation intégrale de la personne , qui prend en compte une meilleure connaissance de soi , une meilleure relation à l’autre , la création de lien social , l’ouverture au monde et la dimension spirituelle . Si toute personne humaine est désireuse d’entrer en relation, cela peut rester difficile et demande une éducation formelle dont le parcours doit être construit et fondé .
L’éducation affective et sexuelle s’intègre naturellement dans ce processus global d’éducation mais requiert une attention particulière . Pour bien souligner néanmoins qu’au-delà de l’éducation affective et sexuelle , il s’agit d’ouvrir à l’éducation relationnelle d’une personne sexuée , l’enseignement catholique à le choix d’intituler son texte d’orientation: «L’éducation affective , relationnelle et sexuelle dans les établissements catholiques d’enseignement. »

Avec l’aide du CLER et de CYCLOSHOW, l’enseignement catholique du Limousin propose des temps d’éducation dans les établissements avec la présence des parents certaines fois.
De plus en plus de demandes affluent et nous ne pouvons pas toutes les satisfaire, faute de bénévoles au sein du CLER.

D’autres associations existent aussi. Nous avons besoin de vous pour nous permettre de proposer ces temps d’EARS dans l’ensemble des établissements.